École de Conduite JEAN JAURÈS

  • Image Slide N°revslider_692276097005
    <b>Auto-école</b>
    Auto - école
  • Image Slide N°revslider_692276097005
    Formation routière
  • Image Slide N°revslider_692276097005
    Permis auto
    Conduite accompagnée

    Assurances jeunes conducteurs, ce qu’il faut savoir



    Les assurances font une différence entre un conducteur aguerri et un jeune conducteur puisqu’elles tiennent compte du risque potentiellement plus élevé d’accidents pour ces derniers. Et cette différenciation se traduit très souvent par des tarifs d’assurances automobiles plus élevés pour les conducteurs novices.

    Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?
    Comment fonctionne une assurance pour jeune conducteur ?
    Comment payer moins cher son assurance automobile ?

    Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

    Il n’y a pas de définition légale du jeune conducteur,  que cela soit dans le Code de la Route ou dans le Code des Assurances. Cependant, du côté des assureurs, la règle générale est de considérer comme jeune conducteur toute personne qui remplit une de ses conditions :

    • a obtenu son permis de conduire depuis moins de 3 ans,
    • n’a jamais été assurée, quelle que soit sa date d’obtention du permis et son expérience de conduite,  à son nom ou en tant que conducteur secondaire,
    • n’a pas été inscrite sur un contrat d’assurance automobile pendant au moins 3 ans,
    • a dû repasser l’examen du permis de conduire suite à une annulation.

    Comment fonctionne une assurance pour jeune conducteur ?

    A partir du moment où vous achetez  une voiture, il vous est obligatoire de l’assurer, même si elle reste stationnée. Et si vous êtes un jeune conducteur, il est très probable que les assureurs majorent leurs tarifs : on parle de surprime.

    La surprime est en fait un supplément de cotisation d’assurance. Pour les jeunes conducteurs, cette majoration se fait  de façon décroissante sur les trois premières années du contrat d’assurance. En effet, la première année du contrat, la surprime pourra atteindre jusqu’à 100 % du prix de la cotisation. La deuxième année, elle diminuera et ne pourra atteindre que 50 % de la cotisation de base. Puis, la troisième année du contrat d’assurance, la surprime est encore réduite de moitié et ne pourra être équivalente qu’à 25 % du prix de base de la cotisation. (En savoir plus : https://bonne-assurance.com/automobile/assurance-auto/assurance-auto-jeune-conducteur/).

    Comment payer moins cher son assurance automobile ?

    Être jeune conducteur revient donc à payer plus cher une cotisation d’assurance automobile. Mais en fonction de la situation, il n’est pas toujours évident de faire face à cela. Voici donc quelques conseils pour diminuer le prix de votre assurance auto.

    Utiliser un comparateur d’assurances

    La première façon de diminuer sa facture reste tout de même de comparer différents devis et donc de vous faire une idée des tarifs appliqués à votre situation. Ces devis se baseront sur plusieurs critères tels que :

    • le fait d’avoir décidé de passer votre permis après une période de conduite accompagnée ou non,
    • votre profil (votre âge, votre sexe, votre lieu de résidence..),
    • le profil de la voiture,
    • etc.

    Passer par la conduite accompagnée

    Le fait de passer par la conduite accompagnée peut être un bon moyen de diminuer la surprime de votre premier contrat d’assurance. En effet, les conducteurs  ayant suivi cette formation voient leur majoration diminuée de moitié. Ainsi, la surprime lors de leur première année de contrat ne pourra atteindre que 50 % de la cotisation de base, puis 25 % pour la deuxième année et 12,5 % pour la troisième année.

    Choisir la bonne voiture

    Pour payer moins cher, il vous faut aussi choisir la bonne voiture. En effet, pour les assureurs, l’association d’un jeune conducteur et d’une voiture puissante (au-dessus de6 chevaux fiscaux) entraine une hausse du risque d’accidents et donc de la prime d’assurance. En plus de la puissance du véhicule, les assureurs prennent en compte la marque, le modèle, sa valeur, son carburant …

    Adapter son assurance auto

    Il y a différentes façons d’adapter son assurance automobile à ses besoins. La première consiste à évaluer correctement  vos besoins. En effet, si vous optez pour une vieille voiture, il ne sera peut-être pas nécessaire de l’assurer en tous risques, une assurance au tiers pourrait suffire, en rajoutant peut-être quelques garanties supplémentaires comme celle couvrant les dommages corporels causés à l’assuré.

    Si vous êtes un « petit rouleur » (que vous  parcourrez moins de 6 500 km à l’année), il peut être plus économique d’opter pour une assurance se basant sur votre utilisation de votre voiture. Certains assureurs ont mis en place des assurances au kilomètre ou à la minute qui pourraient être une bonne option.

    Sources et références

    https://www.ffa-assurance.fr/content/assurance-auto?parent=74&lastChecked=77

    https://www.ffa-assurance.fr/content/conduite-accompagnee-et-assurance-auto?parent=74&lastChecked=77

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2663